christophe grossi & invités

Accueil > la chambre d’amis > Avant | résidence Laurent Herrou > Avant | 23 juin 2003

Avant | 23 juin 2003

C’est une sorte de frustration rageante, que de décider de ne pas se connecter sur internet, décider soi-même de se sevrer, puis, voyant que l’on ne va pas résister, s’asseoir à sa place habituelle, lancer l’application, connecter le système, et se rendre compte que ça ne marche pas. Réessayer. Une fois, deux. Trois. Sentir l’énervement monter, se dire que si l’on avait tenu son engagement, on ne saurait même pas que ça ne marche pas, ce fameux jour. Sentir que ça monte en soi, qu’un rien vous énerve (le bruit de la poulie sur les échafaudages des ouvriers, ou l’odeur de transpiration qui se dégage à présent de vous, quand vous respiriez, quelques minutes plus tôt, la plus innocente sérénité). Se demander si la panne vient du réseau ou d’une mauvaise manipulation de l’autre, la veille, lorsqu’il vous a proposé d’éteindre votre appareil, et que vous l’avez entendu s’exclamer : merde ! Vous avez demandé : un problème ? Lui : ça a planté… Vous le saviez, vous aviez ouvert une mauvaise application, Word 5.1, qui fait buguer votre iMac à chaque fois – tout ça pour transformer un texte dans un format correspondant aux échanges internet : mais quel intérêt si internet ne marche plus ? Vous tentez de respirer, vous savez malgré tout que vous allez réessayer une nouvelle fois avant de partir travailler, la rage au ventre, installée, vous minant – vous n’aviez pas besoin de cela.
C’est une énorme frustration quand même d’avoir une addiction, de tenter de s’en débarrasser, de renoncer, de s’être dit : allez, une petite fois, et pas de connerie… Et de ne pouvoir même pas mettre cela en application, cette petite fois. Comme si une bouteille résistait soudain à un alcoolique : il la balancerait de toutes ses forces contre un mur, regardant ensuite le liquide se répandre sur le sol avec une tristesse infinie, peut-être même se pencherait-il et laperait-il à même les tomettes, au risque de se couper la langue avec les morceaux de verre, ne serait-ce que pour une petite, une dernière goutte… Je ne bande pas. Je ne suis pas excité. Je n’attends pas de courrier, ou comme toujours, si : une surprise inattendue.
Je n’aime pas que l’on me prive de dessert. Je n’aime pas que l’on se mêle de mes affaires. Je n’aime pas que l’on intervienne dans ma routine. Je fais mes choix, bons ou mauvais, c’est mon affaire.
9:10 – à quoi bon maintenant ?

Ça ne marche pas, de toute façon.

Je ne peux pas faire autrement, il faut que je le fasse. 21:30. Je suis rentré, j’ai fait des choses avant, j’ai pris une douche, me suis mis à l’aise. J’ai fait des choses avant, je ne voulais pas, forcément, pas forcément. Mais il a fallu, il n’y avait rien sur le compte sage, rien d’important, rien véritablement – mais qu’est-ce que j’attends ? Je suis passé sur un compte cul, discussion avec Arnaud, puis sur l’autre pour une heure, ou presque. Échange de photos, mais quel intérêt ? Qu’est-ce que j’y trouve ? En sortant du boulot, j’ai proposé à Marie d’aller boire un verre, en allant chercher du fric, j’ai croisé Esteban, il sortait de chez Lacoste où il travaille, il remontait chez lui, il a demandé : qu’est-ce que tu fais maintenant ? (accent espagnol). J’ai bien compris qu’il y avait quelque chose dans la question, j’ai dit : je bois un verre avec une amie qui m’attend, excuse-moi… J’ai serré son épaule, le besoin de toucher toujours. Comme avec Nicolas plus tôt, qui est passé, voulait que je lui conseille un bouquin, je me suis régalé, j’ai dit : maintenant tu es assez grand pour lire Bret Easton Ellis… Il m’a traité de salaud, est parti avec Les lois de l’attraction, j’ai pensé que ça lui ferait du bien de lire un bouquin sur quelqu’un qui est attiré par quelqu’un qui est attiré par quelqu’un qui est attiré par le premier…
J’ai mis de l’eau à bouillir pour les ravioli, et Jean-Pierre appelle : il rentre de l’école. J’en dirai davantage demain.


_résidence Laurent Herrou | Avant | 23 juin 2003

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le jeudi 27 juin 2013