christophe grossi & invités

Accueil > f(r)ictions > archives > kwakizbak > kwakizbak #10

kwakizbak #10


 
 
Kwakizbak n’aime pas s’approcher de trop près des hottes aspirantes et des systèmes d’évacuation de l’air. Il préfère les espaces clos, les caves, les tripots, les fumoirs, partout où il peut se donner tout entier, épouser toutes sortes de corps, aller de l’un à l’autre, de l’épaule aux cheveux, entrer et sortir à sa guise, faire de drôles de connaissances, rencontrer d’autres parfums, d’autres couleurs, des gens qui parfois viennent de loin. Mais il est de moins en moins admis et toléré dans l’Afrange. Il dérange les galouziens et il aurait provoqué avis et décrets chez les poldaves. Même en Grande Garabagne la vie de Kwakizbak est en danger. C’est un mort en sursis, dit-on de plus en plus souvent. Même la rue lui sera bientôt refusée. Parce que Kwakizbak nuit gravement à la santé, dit-on.

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le dimanche 13 décembre 2009