christophe grossi & invités

Accueil > f(r)ictions > archives > kwakizbak > kwakizbak #16

kwakizbak #16


 
 
Dans une famille chacun a sa couleur de brosse à dents, souvent proche du bleu, du vert, du jaune ou du rouge. Kwakizbak a grandi avec une brosse à dents bleue et a fini par s’habituer à cette couleur. Elle est sienne comme l’est le presque blanc de sa chemise de nuit difforme sur laquelle une souris fripée ne sourit plus. Où qu’il aille sa brosse à dents bleue l’accompagne et lui rend de nombreux services. Elle lui permet de brosser son jeu de dominos mais également ses chaussures, la râpe à fromage, la moquette du salon lorsqu’il a fait tomber une tasse de café, le pare-brise lorsqu’il est givré, les pommes de terre ou le clavier de l’ordinateur. À l’aide de vaseline sa brosse à dents parvient même à discipliner les sourcils. Bien qu’elle ne soit jamais la même, à part la couleur (il lui est souvent arrivé d’en oublier chez des amis ou chez ses conquêtes), ils ne se quittent jamais. Une brosse à dents est un objet très personnel, sa couleur surtout, se dit Kwakizbak, en jetant à la poubelle celle de Kudakud qui était également bleue.

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le mercredi 30 décembre 2009