christophe grossi & invités

Accueil > carnets & journaux > sur le fil des jours > de la lune ou de nulle part

de la lune ou de nulle part


 

[certains dans la pénombre prétendent qu’ils viennent de débarquer de la lune, d’un ciel de travers qui aurait fini par tomber ou de nulle part – ils auraient même vu leur ombre glisser et leur gosier se rincer. D’autres assurent que ce n’est pas demain la veille qu’ils viendront dans nos nuits blanches, que des comme ceux-là ne croient plus aux miracles depuis longtemps (ça se voit, pas la peine de leur demander), qu’ils sentent la vase, l’éther, la gangrène, l’énigme à deux balles, le jeu effiloché, que la java se fout bien de leurs gestes lents, de leurs rotules qui grincent, de leurs rengaines rangées aux vestiaires depuis le siècle dernier et surtout qu’on a déjà vu mieux pour faire danser les corps sous la terre]

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le mercredi 11 juillet 2012