christophe grossi & invités

Accueil > la chambre d’amis > les vases communicants > Franck Queyraud | vases communicants

Franck Queyraud | vases communicants

… finalement, utiliser le grand nuage…

 

Cumulonimbus

L’orageux, le grêleux… Le nucléaire, blanc. Terrifiant.

A : Hiroshima lundi 6 août 1945, 8h15. Plus tard : « L’herbe folle dissimulait déjà les cendres ; les fleurs des champs s’épanouissaient sur la carcasse de la ville. La bombe n’avait pas seulement laissé intacts les organes souterrains des plantes ; elle les avait stimulés. Partout, ce n’étaient que bleuets et glaïeuls, ansérines, volubilis et belles-d’un-jour, pois à cosses velues, pourpiers, bardanes, sésames, millets et pyrèthres… »

Abysse : Nagasaki, jeudi 9 août 1945, 11h02… Little boy puis Fat Man, horreur des surnoms…

H : Bikini, 1954 : le Dragon chanceux V (Fukuryu-maru n.5), un thonier, sa cargaison et vingt-trois hommes irradiés. H : Etres…

NC : Tchernobyl, 1986… Terreur des apprentis sorciers…

NC : Fukushima, 2011… Fumisteries des experts… et de leurs arrosoirs…
 

Ce sont des êtres humains. Des cobayes.
«  Shikata ga nai  », on n’y peut rien.

 
NC : nucléaire civil. Mirages du domptage… Brouillards…

Séquelles en forme d’abécédaire mortuaire
 
 
Cirrocumulus ondulatus
 
 

 
Composé de hautes balles de nuages ou des couches de minuscules éléments qui se présentent sous la forme de grains blancs. Chaque balle représente des nuages de serveurs. Chaque grain, un individu unique, son blog, son site. Nous flânons désormais dans ces ciels… du cloud magistral… le grand nuage, nuage parmi les nuages, flânons parmi les humains dans les nuages… ou de leurs…

Traces… de chemins…

Traces… que nous laissons…

Traces… que nous cherchons…

Traces… qui nous échappent…
 
 
Le cirrus et les autres
 
 

 
Le plus élevé. Le poète. Celui des signes. Du poète. Charles mais pas seulement.

Celui qui traîne, se balade, court, gambade… nous emmène…

Comme une ritournelle, j’entends :

«  Shikata ga nai  »

Silence
 
 
 
Notule d’informations :

Le titre est une bribe de phrase tirée d’Après le livre / François Bon. – Publie.net, 2011. – pp. 43-44 epub version 5 du 25 avril 2011

L’extrait du jardin extraordinaire du cumulonimbus vient de l’indispensable : Hiroshima : lundi 6 août 1945, 8h15 / John Hersey. – Taillandier, 2011. – (Texto). – p. 99

Et des liens qui vases communiquent dans le cloud. Silence.


Très heureux que Franck Queyraud, homme de la blogosphère, bibliothécaire dans le sud de la France (et contre les DRM), flâneur, lecteur de Baudelaire mais aussi des nature writers, m’ait proposé il y a quelques semaines cet échange dans le cadre des vases communicants autour des nuages, je vous propose de lire dès à présent ses déboîtements poétiques et explosifs. Quant à ma flânerie, carnet de route pelliculé, il vous suffira de suivre le guide. Grand merci à lui pour sa confiance !

Une fois de plus, sans Brigitte Célérier nous aurions été paumés ; grand merci aussi à elle d’avoir tenu à jour la liste des 20 échanges du mois que vous retrouverez ici ou .

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le vendredi 6 mai 2011