christophe grossi & invités

Accueil > carnets & journaux > grains d’instants > à ceux qui penchent (21/12/12)

à ceux qui penchent (21/12/12)

_certains titres de livres ont la peau dure

 
 

Je venais de m’asseoir sur les marches d’un escalier pour mieux observer le chantier rue de Charonne, un escalier qui depuis plusieurs mois (un an et demi peut-être) était un peu comme un allié et un rituel, à la fois zinc, verre et mousse. Comme souvent j’avais cinq ou dix minutes d’avance et je fumais face au chantier que j’aimais contempler deux fois par semaine, notamment la flèche de la grue qu’on ne pouvait pas manquer de l’autre côté de la rue. Cette flèche, je l’avais déjà photographiée plusieurs fois mais ce jour-là, un vendredi, après avoir enregistré l’image et poussé la porte du hall d’entrée de l’immeuble (ou plutôt dans l’ascenseur, là où ce n’était jamais tout à fait la même personne que je croisais dans le miroir), je me souviens m’être dit : Ce n’est pas la grue qui tombe, c’est l’homme qui penche.

 


même grue, autre jour (octobre 2012)


_photo : Paris, le 21 décembre 2012
 
_Le projet de GRAINS D’INSTANTS est de remonter le temps en images à partir du 18 avril 2012 où j’ai posté mon premier instantané sur le réseau social Instagram, en reprenant ou en modifiant les légendes et, en suivant son évolution, de voir ce que peut créer ce décalage spatio-temporel. Pour en savoir plus sur cette rubrique, suivez ce lien. Parallèlement à ce projet je continue d’alimenter mon carnet d’instantanés sur Instagram où je poste désormais (sauf exceptions) une photo légendée par jour.

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le lundi 14 avril 2014