christophe grossi & invités

Accueil > carnets & journaux > grains d’instants > au-delà des nuages, deux fois

au-delà des nuages, deux fois

_Paris-Berlin (escale) au matin : descendre devant le Reichstag (Berlin en travaux), traverser le fleuve au même endroit qu’en avril, pousser jusqu’au croisement de Unter den Linden et d’une rue dont j’ai oublié le nom
_autre oubli : le nom du bonhomme au chapeau, vert ou rouge, qui fait mine d’attendre ou de traverser – tout un symbole de l’ex-RDA devenu un commerce aujourd’hui (on peut suivre la marque déposée sur twitter)
_chaleur lourde, continentale : chercher la fraîcheur dans le grand parc où se défouler, jouer à cache-cache et entendre son enfant demander à C. où elle m’a acheté (il était question de notre rencontre)
_reprendre le bus, retrouver Tagel, attendre un peu et grimper dans un nouvel A319 de la Lufthansa
_depuis le décollage A. dort, sa tête sur une de mes cuisses : il est deux fois au-delà des nuages, en vol et en rêve
_je prends une photo par le hublot et enregistre quelques secondes de calme ambiant (c’est à peine si l’on entend les réacteurs, une soufflerie plutôt, et quelques voix d’enfants, comme à la plage, le vent qui envelopperait les voix, créerait un brouhaha agréable)


_Photo : Vue d’avion, mi-août 2012 (postée le 11 septembre)
 
_Le projet de GRAINS D’INSTANTS est de remonter le temps en images à partir du 18 avril 2012 où j’ai posté mon premier instantané sur le réseau social Instagram, en reprenant ou en modifiant les légendes et, en suivant son évolution, de voir ce que peut créer ce décalage spatio-temporel. Pour en savoir plus sur cette rubrique, suivez ce lien. Parallèlement à ce projet je continue d’alimenter mon carnet d’instantanés sur Instagram où je poste désormais (sauf exceptions) une photo légendée par jour.

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le mardi 29 octobre 2013