christophe grossi & invités

Accueil > la chambre d’amis > Avant | résidence Laurent Herrou > Avant | 14 juin 2003

Avant | 14 juin 2003

Un peu frustré. Un peu déçu.
Un peu frustré parce qu’il y avait huit e-mails sur AOL, et que je ne parvenais pas à maintenir la connexion, que je n’arrivais pas à passer d’un pseudonyme à l’autre. Je m’étais dit que ce n’était pas le moment, je m’étais dit que ce n’était pas un jour à se connecter, je m’étais dit : tu te connectes sur AOL, tu regardes ce qu’il y a, et basta… Mais il n’y avait rien (Kinu ne répondait pas vraiment, remettait à une prochaine fois, et rien de H&O), j’ai donc vérifié le nombre de courriers sur les autres boîtes, je n’ai retenu que les huit sur le pseudo cul. J’ai pensé à Paul : hier, alors que Jean-Pierre s’endormait derrière moi, Paul était en ligne, et nous discutions, pour la première fois depuis son retour aux États-Unis. Une fois encore la connexion avait été interrompue au moment même où Jean-Pierre se levait – en fait, la connexion avait été interrompue chez Paul, je crois, et comme Jean-Pierre se levait, j’avais déconnecté de mon côté. Je me demandais : m’écrira-t-il ? M’en dira-t-il davantage ? J’avais envie de le lire, de lui confier davantage, de me rendre à lui en un sens, lui donner mes pulsions – je cherche les mots, ça ne va pas. Ça ne va pas, je suis frustré. Et ce n’est sans doute pas le bon moment pour parler de Paul : Jean-Pierre travaille dans la cuisine sur le portable, moi j’écris dans la chambre. Et la chaleur, accablante dans cette pièce…
Il faudrait avoir autre chose à dire, autre chose à penser. À Béziers, les éditions H&O sont en train de formaliser l’accord qui va me lier à eux, peut-être lisent-ils Dimanche, 20h.50 pour voir s’il y a matière à plusieurs livres, déjà, donc un contrat plus large, peut-être n’ont-ils pas reçu mon e-mail d’accord (mais cela n’est pas possible), peut-être ont-ils changé d’avis (mais les adultes ne changent pas d’avis – ton expérience avec Dustan ne compte plus, oublie-la, dit Jean-Pierre). N’empêche : Dustan apparaît dans le Dictionnaire des Cultures Gaies et Lesbiennes, et moi non. On cite la collection, mais aucun de ses auteurs (si : Dorothy Allison et Monique Wittig, les femmes, les auteurs déjà confirmées). Jean-Luc Verna apparaît aussi, est cité. Pas Erik Rémès. Pas Nicolas Pages. Pas Kinu Sekigushi. Pas Michel Zumkir, ni moi. Pas Pierre Salducci (sourires). Je me suis arrêté alors que j’allais vérifier Robert Gray… Ça suffisait. Il faudrait avoir autre chose à dire mais je pense à la publication. Jean-Pierre a appris que Françoise avait enfin eu son livre en mains, qu’elle était heureuse, comme un bébé, lui racontait Jackie, elle parlait du rapport entre Françoise et son nouveau titre. Il me faut être patient. En plus d’avoir autre chose à dire.
Et, à nouveau : travailler. Le texte pour Marguerite (relancer Géraldine sur le dessin). Le texte pour Kinu (me remettre à Ganymède en attendant sa relecture de Narcisse). Le texte pour Triangul’ère (je n’ai pas vérifié leur présence dans le dictionnaire) (relancer Christophe Gendron). Le nouveau texte.
Il faut que je m’occupe en attendant : une date, un contrat, un lien, un mouvement.
Au boulot, ça va tout seul : la perspective me donne des ailes. Mais dès que je suis à la maison…


_résidence Laurent Herrou | Avant | 14 juin 2003

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le mercredi 19 juin 2013