christophe grossi & invités

Accueil > la chambre d’amis > Avant | résidence Laurent Herrou > Avant | 26 mai 2003

Avant | 26 mai 2003

À Manu :

« De retour du café, le lendemain matin, avant le boulot.
L’amour, roman, de Camille Laurens.
Je te conseille. »

À Pierre Denan :

« Je me suis d’abord dit que vous publiiez des petits livres, que c’était une chance pour moi. Je me suis fait la remarque que c’était plutôt des livres d’art – je me suis dit que c’était un détail. Je me suis dit que j’avais envie que vous lisiez mon écriture, que c’était une façon pour moi de vous le permettre : vous envoyer ces quelques pages. Je me suis dit que je ne parvenais pas à publier le deuxième livre, que depuis Laura, il n’y avait pas eu de nouvelle publication. Je me suis dit que j’étais dans un intermède à ma propre littérature – ça m’a donné le titre. Je me suis dit que ces quelques pages issues d’un manuscrit refusé, qu’une écrivain reconnue avait beaucoup aimées, étaient réussies. Il se passe quelque chose lorsque des pages sont bonnes, automatiquement, un sentiment de bien-être, une sorte de dépassement de soi. On voit au-delà – je me suis dit que ce n’était pas le cas à chaque fois, que ça expliquait peut-être les refus.
Je me dis que je vous en dis peu et beaucoup à la fois.
Je me dis que je vous intéresserai peut-être – ou pas du tout.
Je me dis qu’avec les grèves actuelles, ces pages, comme une bouteille à la mer, ne vous arriveront peut-être jamais. Je tente la chance. Je vous les envoie.
Je vous remercie. »


_résidence Laurent Herrou | Avant | 26 mai 2003

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le lundi 3 juin 2013