christophe grossi & invités

Accueil > la chambre d’amis > Avant | résidence Laurent Herrou > Avant | 9 mai 2003

Avant | 9 mai 2003

Peut-être ne plus utiliser ce mot, jouir. Peut-être trouver autre chose, définir mieux. Écrire : s’exciter. Écrire : aboutir, éjaculer. Peut-être qu’il faut chercher ailleurs, chercher dans un autre registre, le mot qui définirait plus précisément l’action quotidienne, commise face à l’écran. Jouir ? Non. C’est de l’ordre de la vidange, plutôt, voilà : vidanger.
Vidanger.
Je me suis vidangé à nouveau, ce matin, longuement, face à une photo muette : le type ne devait pas me trouver à son goût, il ne répondait à aucun de mes messages. J’y ai bien entendu trouvé une source de satisfaction frustrée qui m’a aidé à : vidanger. Ça a pris du temps, remarquez. La vidange. Il a fallu que je trouve des arguments, une historiette. De quoi alimenter la bandaison. J’ai craché mon jus sagement vers le haut, sur le torse accueillant, j’ai pris soin de me positionner face à la caméra, images côte à côte, sa photo à lui, et ma masturbation à moi. J’ai vidangé – a-t-il joui, lui ? Du pouvoir qu’il avait sur moi ? La photo n’a pas frémi. J’ai écrit : « thanks and bye ! » J’ai déconnecté.

De Pierre Salducci :

« Salut Laurent
J’ai bien lu ton message sur mon forum. Je ne peux pas dire que je comprends ta décision car je ne la comprends pas mais en tout cas, je l’accepte. Je vais donc te retirer de la liste d’envoi et ne plus t’informer du développement de l’Union des Écrivains Gais. Je tiens juste à te dire que tu es le seul auteur à avoir refusé d’embarquer dans l’Union jusqu’à ce jour. Tous les autres ont dit oui (26 pour le moment). Mais si tu préfères vivre coupé de tous et de tout, c’est ton droit. Tu as pris mon communiqué comme un manifeste en pesant le sens de chaque mot pour te trouver des raisons de dire non. Là encore, c’est ton droit, mais je vois que tu n’as toujours pas saisi le sens profond de notre démarche. Peut-être te faudra-t-il des années encore avant d’en arriver là. Tant pis. Personnellement, je crois que, dans la vie, on est plus heureux quand on apprend à dire “oui”. Passe une bonne journée :-)
Pierre »

Je réponds :

« Pierre,
Apparemment, relisant mon courrier sur le forum, que tu as pris soin de reproduire aux yeux de tous, il y manque ma dernière phrase :
Permets-moi d’ajouter un souhait, à ma propre intention, à ma propre curiosité : celui d’être convaincu par l’un d’entre vous. A bientôt, L.H.
Il y manque également ta réponse, ce que tu appelles ma “décision” : je suis étonné que tu ne donnes pas la chance aux auteurs qui ont tous dit “oui” de lire tes arguments face à un auteur qui n’a pas dit “non”, mais a émis des réserves certaines, et a cherché à comprendre ce qu’il en était exactement.
Avec toute ma confiance,
Laurent »

Décidément, ça ne se passe pas bien avec le Québec libre !


_résidence Laurent Herrou | Avant | 9 mai 2003

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le mardi 21 mai 2013