christophe grossi & invités

Accueil > publications & revues de presse > parutions > La Bouche

La Bouche


 
En juin dernier, Chris Simon propose à neuf auteurs et blogueurs (avec écritures et univers très variés) de participer à une exploration littéraire qui tend à s’emparer à la fois des principes du jeu collectif inventé par les surréalistes dans les années 20 (le cadavre exquis) mais aussi des ateliers d’écriture. Ce projet sera ensuite publié en feuilleton chaque semaine sur le site de La Cause littéraire dans la rubrique Écritures.

Le projet se veut plutôt fantastique, léger, stimulant et le principe de La Bouche en est le suivant : après avoir écrit un premier texte, Chris Simon l’envoie à un auteur, accompagné de trois consignes d’écriture (il doit en choisir une), un nombre de mots mini/maxi et une dead line (5 jours). Une fois la proposition reçue, Chris Simon adresse les deux premières à un troisième auteur (toujours avec consignes...) et ainsi de suite jusqu’au dixième, en l’occurrence moi qui ai eu la lourde tâche de boucler et d’ouvrir la bouche... Heureusement, me précédait Ray Parnac qui a eu l’élégance de ne pas la crisper, cette bouche.

Chris Simon, à travers cette expérience collective, souhaitait provoquer la rencontre entre des auteurs qui ne se seraient peut-être pas contactés autrement et confronter leurs écritures dans un projet qu’ils n’avaient pas choisi. Si l’ensemble fonctionne plutôt bien (ce n’était pas si évident que ça d’arriver à la faire tenir cette tour), je ne suis pas sûr que les auteurs se soient vraiment rencontrés. Je ne peux pas parler en leur nom. Ce que je peux dire de mon côté, c’est que si je connaissais déjà les écritures de deux d’entre eux/elles (Isabelle Pariente-Butterlin et Ray Parnac), ce projet m’a surtout permis de découvrir Chris Simon que je n’avais fait que croiser sur le web et une fois dans le RER C (mais je ne savais même pas qu’elle était là, je ne l’ai découvert que le lendemain) et que sa sensibilité ainsi que son élan ont été salutaires à un moment où je me demandais bien pourquoi j’avais accepté son invitation. Depuis, j’ai lu son dernier texte publié en numérique, Ma mère est une fiction chez publie.net, une « novela » dans laquelle elle entremêle différentes époques de la fin du XXe siècle + une non datée, et où, via l’histoire de la cellule familiale, elle interroge le corps (aimé, grandissant, souffrant, défiguré, porté, déporté, transporté, disparu) mais aussi la mémoire, la maternité, la filiation ou encore le sensationnalisme. Cette aventure m’aura donc permis de la lire mais aussi de lire les huit autres auteurs puisque j’avais chaque proposition comme fil d’Ariane.

La Cause littéraire, qui a immédiatement accepté l’ensemble, a publié La Bouche #1 (avec introduction) le 20 septembre. La dixième proposition (celle que j’ai signée) est désormais en ligne. Je vous invite à pousser la porte de La Table à Trois Pieds en compagnie d’Olive qui vient y récupérer un manuscrit un peu spécial (qui a du mordant dirons-nous) et d’une certaine Viviane Cocco de Montgelas qui vous rappellera peut-être quelqu’un... Bonne lecture, merci à Chris Simon et vive l’écriture collective !

Ordre dans lequel les dix propositions ont été publiées (avec leur lien). Un tag a également été créé pour permettre de retrouver plus facilement ce collectif sur le site.

1. Chris Simon (avec intro) 2. Isabelle Pariente-Butterlin 3. Anita Fernandez 4. Derek Munn 5. Marie de Quatrebarbes 6. Gilles Piazo 7. Maël Guesdon 8. Isabelle Sojfer 9. Ray Parnac, 10. Christophe Grossi.

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le jeudi 22 novembre 2012

Messages

  • Merci pour ce billet.
    J’invite les auteurs de # LaBouche à répondre et partager ce questionnement de Christophe : Est-ce que la rencontre a eu lieu pour vous ? Et de quelle nature est-elle ?
    J’invite aussi les lecteurs qui ont suivi #LaBouche à s’exprimer ici, sur le site de La Cause Littéraire ou sur mon blog, sur l’aventure qu’à été pour eux La Bouche sur le site de La Cause Littéraire ou sur mon blog.
    Bonnes lectures !

    La révolution lecturelle est en marche !