christophe grossi & invités

Accueil > f(r)ictions > archives > kwakizbak > kwakizbak #61

kwakizbak #61


 
 
— J’aurais aimé être une plante, un arbre, un truc avec des racines qui s’enfoncent loin dans le sol, dit Myakhda à Kwakizbak en lui tendant une salade de betteraves rouges arrosées de jus d’orange et parsemées d’un peu de persil ciselé, d’échalotes émincées et de graines de sésame dorées.

Pendant que Myakhda mange comme dix, en rythme (on dirait un automate, on dirait une bande de gens en train de remonter les couloirs du métro, clap-clap-clip-clap), Kwakizbak se met à la regarder avec méfiance.

— Mais je ne suis qu’une longue tige sans racines, pas même de la mauvaise herbe, rien de rien, dit-elle encore en étudiant la table des matières de son livre de chevet où il est question de tubercules, de rhizomes, de tout ce qui pousse sous terre et qu’elle achète chaque jour, collectionne, fait sécher, accroche aux murs, cuisine, décore, creuse et cloute.

Kwakizbak vient de trouver à quoi Myakhda lui fait penser : à un bulldozer.

Lundi pommes de terre en robe des champs, écrit-elle sur la nouvelle ardoise qu’elle vient de fixer dans l’entrée, mardi purée de carottes, rutabagas, patates douces et topinambours (ça te va dis ça te va ?), mercredi millefeuille de céleri-rave et galettes de manioc, jeudi navets glacés (c’est tout ? demande Kwakizbak), vendredi soupe de panais rôtis au gingembre, samedi méli-mélo de radis rose, blancs et noirs accompagné de ginseng sauvage mariné (et là c’est la fiesta ! crie-t-elle), dimanche gratin de salsifis et de crosnes du Japon (on voyagera).

Kwakizbak se demande s’il s’est bien rasé les racines plantaires ce matin.

— Je suis sûre que ces légumes (dit-elle en mettant en route le motoculteur qui l’attendait dans la chambre à coucher) m’aideront à retrouver la mémoire de mes ancêtres (hurle-t-elle avant de retourner quelques mottes de terre) et peut-être même ma famille (dit-elle encore tout en semant sur chacun des côtés du pieu un peu de ray grass en guise de descente de lit).

Kwakizbak commence à la craindre.

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le jeudi 1er juillet 2010