christophe grossi & invités

Accueil > f(r)ictions > archives > kwakizbak > kwakizbak #55

kwakizbak #55


 
 
Kwakizbak retrouve son œil de verre. Son œil de verre qu’il enlève toutes les nuits. Son œil de verre qu’une souris avait fait rouler sous le lit. Son œil de verre dans lequel elle avait shooté durant quarante-cinq minutes avant de se reposer un quart d’heure et de repartir triomphante durant quarante-cinq minutes supplémentaires vers le trou creusé dans la plinthe de la souris adverse. Son œil de verre, son fameux œil de verre qui est déjà toute une histoire.

Si avec les années Kwakizbak est parvenu à assumer sa légère défiguration, son œil en moins, en revanche non. Voir le monde à moitié l’agace, tourner la tête le fatigue, sentir que son interlocuteur ne sait pas par où le regarder le rend furieux. Dans ces cas-là, il enlève l’œil et fait mine de le lancer sur celui qui se tient en face à lui. En général l’autre finit par s’excuser ou se sauver. Mais Kwakizbak ne le laisse pas partir comme ça – trop belle est l’occasion pour ne pas en profiter.

— Il n’y a plus de vrais hommes de nos jours... des femmelettes seulement... l’armée devrait être obligatoire dès la puberté pour dresser ce tas de fainéants... au moins les guerres triaient naturellement les bons et les mauvais... Je sais de quoi je parle... la gueule que j’ai tu crois que c’est un jeu vidéo qui me l’a esquintée ?

L’autre ne veut rien savoir de plus. Il cherche à prendre congé mais Kwakizbak s’allonge devant la porte et l’autre est bien obligé de l’écouter débiter ses histoires d’ancien combattant, de monde pourri jusqu’à la moelle, de prothèses, de produits irritants, de couleurs qui ne vont jamais ensemble. Et puis, tandis que l’autre est à sa merci, Kwakizbak s’approche alors de lui, le regarde droit dans les yeux et, dans un grand éclat de rire, lui dit Mais t’as d’beaux yeux tu sais ?, je suis sûr que cette couleur m’irait à merveille. Si l’autre ne s’est pas déjà évanoui c’est qu’il a sauté dans le vide.

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le mercredi 9 juin 2010