christophe grossi & invités

Accueil > f(r)ictions > archives > kwakizbak > kwakizbak #41

kwakizbak #41


 
 
Kwakizbak est invité à se présenter à un premier entretien auprès de son conseiller à l’emploi. On appelle ça une convocation mais sa vocation, il préférerait ne pas la partager avec n’importe qui.

Le conseiller anonyme et Kwakizbak le bon fuyard feront ensemble le bilan de ses démarches et ils définiront les prochaines étapes de son projet personnalisé d’accès à l’emploi. C’est comme ça que c’est écrit.

— Déterrer les morts sur le bout de la langue, c’est un projet d’accès à l’emploi ?

Quelques jours plus tard, son conseiller (finalement c’est une femme) lui annonce par téléphone que l’entretien est annulé. Pas de raison invoquée. On s’excuse à peine. On va boire des bières. Les morts attendront.

Kwakizbak reçoit alors une nouvelle lettre, toujours signée de son conseiller (de sa conseillère), et celle-ci précise en toutes lettres que l’entretien a permis de déterminer ensemble les objectifs suivants : annulation du rendez-vous.

Il se sent vivant comme jamais et nu comme un tombeau ouvert.

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le jeudi 22 avril 2010