christophe grossi & invités

Accueil > f(r)ictions > spamophilie > spamophilie #4

spamophilie #4


 
 
Salut à tous, je me présente Nompri O’Asard, je parle par l’intermédiaire du système de i de promotion de Troll de Dame. Voici de quoi je vais vous parler, il suffit d’y croire pour y arriver, je vais vous parler de mon nouvel album de rap pur français tout droit issu du périph intitulé je vous ai apporté des ecstas parce que la beuh c’est périssable. Ça peut sembler facile à dire comme ça, et nous le disons assez régulièrement et parfois même tout naturellement, mais sans jamais vraiment y croire nous-mêmes ! Bon, je vous contacte pour vous demander d’en faire la promotion et la promulgation. Vous trouverez l’adresse de mon site sur un banc dans un stade de foot très très très connu et dites-moi ce que tu en penses ok ? Je n’invente rien, tu vois, je copie seulement un modèle qui marche en l’accélérant puissance du son. Si vous me croyez pas tu peux toujours demander autour de toi. Le monde entier est rempli de ces exemples de réussites que tu jalouses secrètement en te demandant : « Mais comment a-t-il ou a-t-elle fait ? » Moi je te donne la recette magique. Maintenant place au communiqué de presse…

Bon, salut à toi. Qui je suis ? Tu vas le découvrir bientôt. Nous, on est des dangereux on vient du périph. Va lire mon rap, et fais tourner, tu verras c’est génial, dedans on te dit comment se voir voler sans en avoir les inconvénients (notamment la gerbe) parce que c’est le rêve de tous les gamins du monde et que les modélistes doivent être jaloux eux qui font voler des aéronefs depuis des dizaines d’années sans en emporter les souvenirs. Après ils auront beau trouver de nombreuses raisons toutes différentes les unes des autres, mais qui marquent essentiellement ce qu’ils n’ont pas, ce sera trop tard. Dans tous les cas ce n’est pas un aérodrome qu’il a le gamin dans l’album parce que voler à 300 mètres d’altitude à 2 ou 3 km de sa base ça réclame autre chose que du Wi-Fi (même si le Wi-Fi peut porter plus loin, faut connaître l’encombrement du spectre hertzien dans cette bande de fréquence). Je vous laisse ajouter la suite car rien de tout ça n’est dans les livres, même si ça peut exister, la chance n’arrive qu’à ceux et celles qui savent la provoquer, il ne s’agit pas simplement de prononcer ces mots : il suffit d’y croire. Alors maintenant que va-t-il se passer ?


Avec la participation (in)volontaire de Irma P., John H., Philip S., Lucy W., Carlos R.

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le vendredi 17 décembre 2010