christophe grossi & invités

Accueil > publications & revues de presse > va-t’en | journal > va-t’en journal | surprises

va-t’en journal | surprises


 
Ça commence comme ça, par un message reçu jeudi dernier vers 22 heures via twitter m’informant que Va-t’en va-t’en c’est mieux pour tout le monde vient de rejoindre le catalogue numérique de publie.net. Première surprise et premier choc. Non pas que je ne sais pas que j’ai écrit ce texte mais parce que j’ignorais jusque-là quel jour il devait être mis en ligne. Des dizaines de messages sont ensuite envoyés d’un peu partout pour accueillir ce texte et m’encourager. Deuxième surprise. Non pas que je pensais que ce texte n’intéresserait personne mais parce qu’il y a d’autres chats à fouetter en ce moment, non ? Et soudain je ne sais plus où donner de la tête, les nuits de jeudi et vendredi sont courtes, le week-end arrive. Les choses devraient se calmer, je me dis ça. Mais non. Troisième surprise. Samedi 20 août au matin, Brigitte Célérier (blogueuse incontournable et surnommée depuis peu la Vigie) publie sur l’un de ses deux blogs (brigetoun) deux extraits du texte dans un billet intitulé Visites aux libraires. Le soir-même Franck Queyraud (bibliothécaire et blogueur) publie sur son blog un billet intitulé En lisant en écoutant : « envie de me nicher dans un nuage… » dans lequel il donne de longs passages à lire et fait un cut-up qui m’a touché à partir de phrases où il est question de musique dans le texte (un boulot pareil, vous n’imaginez même pas !). Je prépare dans la foulée mon faire-part pensant que les choses s’arrêteront là. Mais dimanche matin Brigitte Célérier frappe une seconde fois. C’est sur paumée (son autre blog, le plus ancien) qu’elle propose maintenant une balade en lecture et en citations de ce texte (et avec quelle finesse elle fait ça !) Je mesure la chance que j’ai d’être lu de cette manière quand je découvre qu’elle a également repris son billet sur le site Babelio (site qui permet de créer une bibliothèque virtuelle pour classer et partager ses lectures). Lundi arrive. L’idée (l’envie) de se coucher tôt m’a taraudé toute la journée quand j’apprends (nouveau merci à la Vigie) qu’une autre blogueuse, Christine Zottele du blog etsansciel, vient d’écrire un long billet (premier pas) dans lequel elle raconte avec beaucoup d’humour pourquoi jusque-là elle n’avait pas encore lu de livres numériques et avec quelle facilité elle s’est procuré Va-t’en va-t’en... Au-delà du plaisir personnel, son article est un baume pour quiconque s’occupe de livres numériques (écriture, lecture, édition, médiation, fabrication, librairie...).

Alors, merci, encore merci à tous, pour vos billets, vos messages, mails, textos, relais sur twitter, Facebook, Google+ et vos signes d’amitié.

Lors de mon précédent billet j’ai oublié de préciser que ce texte paru chez publie.net est accompagné d’une petite dizaine de photos. Celle que je poste aujourd’hui n’en fait pas partie mais elle aurait pu y être. J’en publierai d’ailleurs d’autres dans les prochains jours/semaines maintenant que le journal de publication de Va-t’en va-t’en c’est mieux pour tout le monde est en route.

 

écrit ou proposé par Christophe Grossi - @christogrossi
BY-NC-SA (site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)
première mise en ligne et dernière modification le mardi 23 août 2011